COUCOU LES PETITS LOUPS

Les loups de légende

 

Le mythe Egyptien.

 

Chez les égyptiens anciens, à sa mort, un homme doit traverser un chemin semé d'embûches avant d'espérer atteindre le séjour des bienheureux dont Osiris le plus grand des dieux garde la porte. Pour les accompagner dans ce périple difficile, les Egyptiens invaquent Oupouaout, le dieu à tête de loup. Il est celui qui ouvre les chemins car il est celui qui guide le soleil pendant son périple nocturne.

 

Le mythe grec.

 

Zeus, grand coureur devant l'éternel, commit quelques infidélités à son épouse Héra en s'en allant fréquenter la couche de Léto. Furieuse, l'épouse légitime poursuivit alors la concubine de son époux, enceinte des oeuvre de ce dernier de sucroît. Pour fuir le couroux d'Héra, Léto fut transformer en louve par Zeus qui la mena sur l'île de Délos, où naquirent leurs deux enfants: Apollon et Artémis. De leur louve de mère, on les surnomma Artémis Lycaea et Apollon Lycien. Grands chasseurs de loups, ces derniers devinrent leur symbole. A noter que Miletos, le fils illégitime d'Apollon et de la fille du roi Minos, abandonnée par sa mère, fut en nourrice par une louve.

 

Le mythe romain.

 

On retrouvera cette notion de nourrice lupine chez les romains avec la légende fondatrice de Rome. Au VIIe siècle avant notre ère, la vestale latine Rhea Sylvia commit la faute impardonnable de mettre au monde des jumeaux: Romulus et Remus. Enterrée vive par son père, ses enfants sont jetés dans le Tibre où ils seront recueillis par une louve qui les nourrira. Récupérés ensuite par le berger Faustulus, ils se battront à l'âge adulte pour fonder une ville; Romulus tuera son frère et fondera Rome sur le Palatin. A noter que dans la mythologie romaine, le loup est la marque du Dieu de la guerre Mars.

 

Le mythe turc.

 

Au coeur de la Sibérie, il y a bien longtemps, le peuple Hiong-nu fut exterminé. Un seut enfant a survécu. Abandonné, il ne doit lui aussi son salut qu'à la présence d'une louve qui deviendra sa mère puis sa femme. De cette union est né un peuple fort et vaillant, les T'ou-kiue, les premiers Turcs. Dans les tribus mongoles et turques, le loup est vénéré. Dans ses ancêtre, Gengis Khan avait le Loup bleu, le loup céleste ( et son épouse la Biche fauve, la terre). Quand au grès de leurs pérégrinations, un loup est tué, le chasseur n'omettra pas d'honorer la dépouille et de détruire l'arme qui a porté le coup fatal.

 

Le mythe viking.

 

Dans le Walhalla, Odin affronte Loki, le dieu démoniaque. Le fils de ce dernier, Fenrir le loup destructeur menaçait l'existence même des dieux. Afin de prévenir ses ravages, les dieux l'attirèrent dans un piège et l'enchaînèrent. Le jour où Fenrir se libérera de ses chaînes, le monde verra sa fin.

 

Le mythe inuit.

 

Chez les Inuits, au commencement du monde, Kaïla le dieu du ciel, donna au peuple des hommes le caribou. Le caribou se multiplia et les enfants des premiers hommes purent s'en nourrir, choissant les caribous les plus beaux et les plus gras. Jusqu'à ce qu'il ne reste que les plus malingres dont ils ne voulurent pas. Entendant leurs plaintes, Kaïla demanda à Amorak, l'esprit du loup, de lancer ses enfants sur les traces des caribous malingres pour que reviennent les gras caribous. " C'est pouquoi le caribou et le loup sont un, car le caribou nourrit le loup, mais c'est le loup qui maintient le caribou en bonne santé".

 

source le net

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



26/05/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres